Septembre tire presque déjà à sa fin et l’été suit sa trace, et pour plusieurs cette période rime avec la rentrée (folle) des classes et du travail, et la routine qui reprend avec nos agendas dignes d’un premier ministre! Je ne sais pas si c’est le cas pour vous, mais pour moi une adaptation semble à chaque fois nécessaire lors de cette transition : mon corps fait ce qu’il a à faire, mais mon mental est encore sur la terrasse en train de boire un p’tit drink au soleil ou en train de ressentir la caresse d’une brise chaude d’un soir d’été avec comme chœur les grillons qui chantonnent une douce symphonie à mes oreilles… Mon corps et mon mental sont en décalage. Mais heureusement, mes chakras finissent par se réaligner et je reprends plaisir à vous faire découvrir et à vous initier au monde de la santé globale!

J’ai pensé aujourd’hui vous partager mes trucs pour adoucir votre rentrée, et ainsi la rendre moins rock and roll ! 😉

LA CONCENTRATION.

Pour faciliter votre transition de la rentrée, notre cerveau doit être rééduqué à être plus concentré sur les inévitables tâches à accomplir. La période estivale a cela de beau qu’elle permet au mental de faire le vide, pour mieux accueillir les nouveautés qui se présenteront à nous au retour des vacances.

Les aliments riches en acides gras oméga-3 qui nourrissent le cerveau sont à privilégier, comme les poissons gras (maquereau, sardine, hareng, truite, saumon) qu’on devrait choisir au plus bas de la chaîne alimentaire (les petits poissons) pour limiter la contamination par les métaux lourds, les perturbateurs hormonaux, etc. Mais aussi des oméga-3 de source végétale comme les graines de lin (moudre), de chia et de chanvre, et la noix de Grenobles. À savoir cependant: l’action bénéfique sur le système nerveux est due aux formes marines d’oméga-3 (les molécules EPA et DHA). La forme végétale (ALA), nécessite une transformation en EPA et DHA dans l’organisme qui fait intervenir un arsenal enzymatique qui serait peu efficace (entre 2 et 10% de conversion). Si on ne consomme pas de poisson, il est possible d’intégrer les huiles ou gélules d’oméga-3 d’origine marine.

Certains aliments seront de plus à éviter ou limiter si on désire demeurer concentrés: les produits transformés du commerce contenant des colorants, additifs et conservateurs artificiels, et toute la gamme des produits avec sucre ajouté ou trop glucidiques, le jus de fruits inclus. La littérature scientifique présente de plus en plus d’études qui font le lien entre ces produits et le déficit d’attention, dont le TDAH.  Quand vous faites vos emplettes à l’épicerie, favorisez les allées à l’extérieur où se trouvent la plupart des aliments frais et naturels, peu ou non transformés. Essayez-le 10 jours et voyez la différence!

Si vous avez un diffuseur à la maison, 2-3 gouttes d’huile essentielle (HE) de Citron (Citrus limonum) combinée à 2 gouttes d’HE de Menthe poivrée (Mentha piperita) et 2-3 gouttes d’HE de Basilic exotique (Ocimum basilicum) vous aideront à garder votre focus lors de la période des devoirs, des études ou dans la réalisation d’un projet. Pour le choix des huiles essentielles, assurez-vous qu’elles soient pures, naturelles et complètes (contiennent toutes les molécules aromatiques pour un effet thérapeutique) sinon vous pourriez ressentir des effets indésirables; consultez votre naturopathe agréé pour en savoir davantage.

retour_classe_alimentation

 

FAVORISER UN ÉTAT DE CALME ET UN SOMMEIL RÉCUPÉRATEUR.

Face à l’agitation qui vient avec la rentrée, adopter un état de calme malgré le brouhaha et bien dormir aideront à mieux vivre cette période de transition. Prendre des temps d’arrêts à quelques reprises durant la journée pour juste RESSSPIIIREEEER….et prendre du recul face à certaines situations contribueront à apaiser notre système nerveux qui est trop souvent en état d’alerte (!!). J’ai un petit exercice que j’aime bien faire à tout moment de la journée, une gymnastique douce qui s’appelle la Respiration du cœur (cf. Ako Millette).

Certaines plantes médicinales et huiles essentielles (HE) peuvent être des alliées utiles : en infusion ou teinture-mère, l’Avoine (sommités fleuries Avena sativa),  pour tonifier le système nerveux et minéraliser (augmente le niveau d’énergie à moyen terme), la Scutellaire (Scutellaria lateriflora) pour réduire l’anxiété chez les hypersensibles, et la Mélisse (Melissa officinalis) au goût citronné qui aidera à préparer le sommeil et qui aide la digestion en bonus. On peut apporter au bureau notre thermos et boire une infusion de ces plantes durant la journée ou en soirée pour la Mélisse.

Les HE de la Lavande vraie ou officinale (Lavandula angustifolia) et de la Camomille romaine ou noble (Anthemis nobilis), que l’on peut appliquer sur l’intérieur des poignets, sous la plante des pieds ou le long de la colonne vertébrale au niveau de la nuque, sont excellentes pour favoriser un état de bien-être et de calme intérieur (diluer avec une huile végétale si on a la peau sensible). J’aime aussi mon mélange synergique doTERRA  Balance qui aide à m’équilibrer et à réduire mon agitation interne. Pour le sommeil, mon mélange Sérénité me plonge facilement et doucement dans un sommeil profond…zzzz…

Réduire les stimuli (bruit, lumière bleue des écrans, etc.) 1h avant le dodo est aussi l’idéal pour rendre votre corps plus propice au sommeil. Il existe des applications pour changer la lumière bleue de vos écrans en une lumière orangée qui n’inhibent pas la production de mélatonine, l’hormone du sommeil. Rechercher Twilight pour Android et Blue Light Reduction pour Apple.

 

retour_classe_lavande

 

TONIFIER SON IMMUNITÉ POUR SE TENIR LOIN DES INFECTIONS.

Plusieurs facteurs font en sorte qu’avec l’arrivée de l’automne nous attrapions plus facilement le rhume et autres infections ORL : la promiscuité (garderie, collègues), le stress et le manque de sommeil, le fait de moins bouger et d’être moins souvent dehors. J’ai déjà abordé le système immunitaire dans un article précédent  en lien avec l’alimentation (fines herbes, assiette équilibrée, antioxydants), les plantes adaptogènes (meilleure adaptation au stress et soutien de l’immunité), et les aliments lactofermentés qui aident notre microbiote (notre 1ière défense immunitaire).

Aujourd’hui, j’aimerais ajouter le volet des huiles essentielles, dont d’ailleurs j’aborde de façon détaillée lors de ma conférence sur l’immunité et lors de mes ateliers d’HE.

Pour traiter toute la famille, on privilégiera l’HE de Ravintsara (Cinnamomum camphora CT cinéole) qui renforce l’immunité et est efficace contre les infections ORL (bronchite, sinusite, rhinopharyngite, rhumes, etc.) d’origine très souvent virale (qui peuvent se compliquer en infection bactérienne), à appliquer localement sur la voûte plantaire ou à diffuser.  Il existe aussi le mélange synergique Protecteur à diluer et à appliquer sous la plante des pieds et/ou à faire diffuser dès les premiers symptômes ou lorsque notre entourage est malade. Si la toux est présente et/ou si les sinus sont bloqués, on pourra combiner avec le mélange Respiratoire qui fera passer de meilleures nuits à vos enfants et vous-même, en dégageant les voies respiratoires inférieures et supérieures.

Note par rapport aux huiles essentielles pour les enfants, femmes enceintes et allaitantes, les gens épileptiques, ou médicamentés : des précautions s’imposent (certaines contre-indications, dilution des HE, etc.). Toujours choisir des HE pures, naturelles et complètes contenant toutes les molécules thérapeutiques. N’hésitez pas à me contacter pour en savoir davantage!

julie roy naturopathe retraites de yoga

Julie Roy

Naturopathe agréée (ND.A.)

Conseillère en aromathérapie pour les produits doTERRA. 

www.julieroy.net